Blog

Enduro World Series : Finale Ligure clôt la saison en beauté

Traditionnellement, la dernière épreuve des Enduro World Series se déroule à Finale Ligure, sur la côte méditerranéenne italienne, en format Rallye (toutes les liaisons se font à vélo). Cette saison ne déroge pas à la tradition, et on retrouvait donc tout le plateau pour finir la saison ce week end dans la capitale européenne de l’Enduro.

Pour ce qui est des enjeux sportifs, ils étaient limités, puisque la première place de Cécile Ravanel au général était déjà assurée. Néanmoins, ses poursuivantes Isabeau Courdurier et Anita Gehrig devaient consolider leur place sur le podium pour valider leur excellente saison.

Anita Gehrig sur la dernière spéciale

Caro Gehrig sur la dernière spéciale

Le plateau était particulièrement relevé : on relevait seulement les absences de Rae Morisson (blessée à Whistler), et Tracy Moseley (retraitée et en voyage de noces !).

L’immense Anne Caroline Chausson était bien là, mais avait annoncé avant le week end qu’elle ne participerait qu’à la première journée de compétition, ne prenant pas le départ dimanche. Elle annonçait également son retrait de la compétition à l’issue de cette épreuve, et donc un repos bien mérité, après tant de saisons exceptionnelles et un retour magnifique suite à sa maladie en 2015…

Les descendeuses canadiennes Casey Brown et Miranda Miller étaient bien présentes, pour se mesurer aux spécialistes de l’enduro, comme elles l’avaient déjà fait avec pas mal de réussite en cours d’année.

Miranda Miller dans la course

Miranda Miller dans la course

Du côté des enduristes, justement, on pouvait compter sur les jumelles Gehrig, bien déterminées à faire un bon résultat ensemble, afin de clôturer une saison particulièrement réussie; ainsi que les habituées Ines Thoma (3ème à Finale l’an passé) et Katy Winton.

Ines Thoma

Ines Thoma

A noter également que ce devait être le retour d’Anneke Beerten qui avait manqué les dernières manches à cause d’un mauvais virus. Malheureusement, dès la première spéciale, la Néerlandaise ne parvenait pas à suivre le rythme, et préférait en rester là.

Anneke Beerten pendant les trainings

Anneke Beerten envoie pendant les trainings

 

Enfin, on attendait avec impatience de savoir si les méconnues Noga Korem,  Bex Baraona et Nathalie Schneitter pouvaient rééditer leur exploit de Valberg, où elles avait accroché un top 10.

 

Avant de parler des classements finaux, examinons les résultats d’ACC (Anne Caro Chausson) pour sa dernière journée de course. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle n’a rien perdu de son coup de guidon…Tout simplement troisième samedi soir !! C’est presque frustrant de ne pas la voir finir la course, tant on aurait aimé la voir sur ce podium dimanche soir…

Anne Carolin Chausson was graced with some of the best light of the morning

Anne Caro attire la lumière à elle pendant les trainings

 

Côté course, la logique des derniers résultats a été respectée : Cécile Ravanel a « tranquillement » pris la première place du podium, ne laissant qu’une spéciale à Isabeau Courdurier (et pour moins d’une seconde !). Les deux françaises sont séparées de quasiment une minute sur l’ensemble de la course.

Cécile Ravanel sur la SP7

Cécile Ravanel sur la SP7

 

Deuxième, évidemment, Isabeau Courdurier. La rideuse Sunn ne laisse pas de place au doute, avec plus d’1min30 sur la troisième place. Les écarts sont donc énormes, la hiérarchie semble établie.

Isabeau Courdurier

Isabeau Courdurier

 

Sur la dernière place du podium, on aurait pu retrouver Ines Thoma. Malheureusement pour elle, l’Allemande fait une énorme chute sur la SP2. Le temps perdu lors de cette spéciale où elle ne finit que 25ème lui coûte probablement un top 5, et peut-être même un podium. Elle accroche quand même la neuvième place sur le week end, ce qui lui permet de finir de justesse à la quatrième place sur l’ensemble de la saison.

C’est la Suissesse Anita Gehrig qui prend la troisième place, seulement 18 secondes devant sa soeur jumelle Caroline. La régularité des deux frangines est impressionnante, et leur permet de finir respectivement troisième et cinquième cette saison.

Anita Gehrig en route vers la troisième place

Anita Gehrig en route vers la troisième place

 

Les canadiennes Miranda Miller et Casey Brown se suivent dans le classement italien, finissant cinquième et sixième. Elles confirment toutes les deux un gros potentiel sur le format des courses enduro. On aimerait les voir sur la série complète l’an prochain ! En effet, n’ayant participé qu’à 4 compétitions chacune cette année, elles occupent pourtant les huitième et onzième place au classement général.

Casey Brown

Casey Brown

A Finale, elles finissent devant les « surprises » du tour précédant, Noga Korem et Bex Baraona, qui elles aussi confirment leur potentiel…

Bex Baraona

Bex Baraona

 

Noga Korem

 

De bon augure pour 2017 ! La compétition reprendra fin mars en Nouvelle Zélande. Place au repos pour les rideuses, et aux spéculations concernant les éventuels transferts entre teams !!

 

le podium de la saison est aussi celui du week end

Le podium de la saison est aussi celui du week end

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


quatre + deux =

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>